Preston & Child – T comme tombeau

Changement de registre ! T comme tombeau de Preston & Child vous donnera peut-être envie de dépoussiérer vos cassettes vidéo disques Blu-ray avec Indiana Jones. En effet, ce roman met en avant deux ingénieurs qui, en suivant une ancienne inscription, essaient de trouver un lieu énigmatique en Egypte avec l’espoir d’y découvrir un trésor.

Douglas Preston et Lincoln Child sont deux auteurs américains qui forment un duo très créatifs. Ils ont à leur compte plus de 25 livres qu’on pourrait ranger dans la catégorie policiers, thrillers ou techno-fictions. T comme tombeau fait partie du « cycle Gideon Crew » qui est intitulé d’après le personnage principal.

Gideon Crew vient d’apprendre que son état de santé ne s’est pas amélioré et il n’a que deux mois à vivre (il souffre d’une malformation de l’ampoule de Galien). De plus, son chef Eli Glinn ferme ses bureaux de façon abrupte. Depuis de nombreuses années, Gideon travaillait pour cette officine du gouvernement américain en participant à des missions dangereuses qu’on peut découvrir dans les quatre tomes précédents.

Il est appelé par son ancien collègue Manuel Garza qui n’arrive pas à avaler la pilule et souhaite se venger de leur arrogant chef. Ils lui en veulent de s’être enrichi grâce à leurs travail et prises de risque dans le passé. Avec ruse, ils lui vont soutirer un message qui vient d’être décodé et se lancent à la chasse au trésor. L’aventure les emmènera dans le désert entre l’Egypte et le Soudan, un endroit sensible politiquement et difficile au niveau climatique pour nos deux Américains.

Le livre est en effet une suite de plusieurs obstacles auxquels nos deux ingénieurs seront confrontés, que ce soit dans les anciens bureaux, sur la mer ou dans le désert. Ils vont à chaque fois devoir faire preuve d’une grande imagination, agrémentée d’une bonne dose de chance. L’histoire donne une impression un peu décousue, on coche les cases quand une épreuve est passée et on se déplace pour en attaquer une autre. Les situations en Egypte étaient pour moi assez invraisemblables, elles sont plus amusantes qu’angoissantes (quand on n’est pas l’acteur principal bien sûr).

Ma lecture a été pénalisée par plusieurs aspects. Premièrement, même s’il s’agit d’une enquête à part, le passé des deux héros et leurs aventures précédentes sont évoqués à plusieurs reprises sans que le lecteur-novice puisse comprendre pleinement les allusions. Il est ainsi pour moi préférable de lire les tomes en suivant l’ordre chronologique. Le lecteur s’attachera peut-être plus aux personnages en suivant leur évolution. Deuxièmement, il faut que le lecteur soit friand de ce genre d’histoire. J’ai vu sur Internet que le duo des auteurs a beaucoup de fans, mais j’ai eu parfois presque un peu honte (surtout dans la partie se déroulant dans le désert), j’ai trouvé certaines situations plutôt ridicules et invraisemblables. Quelque chose m’a quand même poussé à finir le livre. Il éveille la curiosité et j’ai apprécié les touches d’humour… Quant au genre, ce n’est tout simplement pas ma tasse de thé.

X lisez plutôt autre chose

X empruntez-le dans votre bibliothèque si vous êtes adeptes d’Indiana Jones

acheter chez votre libraire

T comme tombeau de Preston & Child. L’Archipel, 2018, 320 pages.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.