Louise Erdrich – La chorale des maîtres bouchers

ErdrichSoldat allemand rentrant chez lui après la fin de la Première Guerre Mondiale, Felix Waldvogel épouse la veuve d’un de ses camarades tombés au combat, et se décide d’émigrer vers les Etats-Unis. C’est l’histoire de la famille Waldvogel et du petit village dans lequel ils s’établissent (Argus dans le Dakota du Nord), que nous raconte Louise Erdrich dans La chorale des maîtres bouchers.

Lire la suite

Viliam Klimáček – Bratislava 68, été brûlant

Klimacek

Le 21 août 1968, l’invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes du Pacte de Varsovie donnait un coup d’arrêt définitif à ce qu’on appelle « Le Printemps de Prague ». On estime ainsi à 70.000 le nombre de personnes qui quitteront le pays, par choix ou par obligation, dans les années qui suivent. Dans son livre Bratislava 68, été brûlant, l’auteur slovaque Viliam Klimáček s’inspire de personnages réels pour nous faire partager le destin de ces gens qui fuirent le régime communiste. Lire la suite

Julia Franck – Feu de camp

DSC_0017

Auteure allemande contemporaine, Julia Franck s’était fait remarquer en 2007 pour « La femme de midi », livre couronné par le Prix du Livre Allemand (« Deutscher Buchpreis ») qui a eu pour titulaires ces dernières années des auteurs comme Arno Geiger, Uwe Tellkamp ou plus récemment Robert Menasse, dont j’avais chroniqué le très réussi La capitale. Dans Feu de camp, elle fait le portrait d’une femme est-allemande passant à l’Ouest avec ses enfants.

Lire la suite

Sarah Marty – Soixante jours

MartySoixante jours. C’est le temps qu’a duré le voyage qui a mené Yoldas de la Turquie à la France. Un voyage clandestin qui devait durer initialement cinq jours selon le passeur et qui se mua en un véritable calvaire pour lui et ses compagnons d’infortune. Né d’une rencontre fortuite entre Yoldas et Sarah Marty, Soixante jours est un livre d’hommage émouvant à ces hommes et femmes qui décidèrent de quitter le Kurdistan turc dans l’espoir d’une vie meilleure en Europe. Lire la suite

Vilhelm Moberg – La saga des émigrants

MobergDe 1850 à 1914, on estime à plus de 1 million de personnes le nombre de Suédois qui ont quitté leur pays pour rejoindre les Etats-Unis d’Amérique. Qu’ils furent à la recherche de terre pour nourrir leur famille ou en quête de liberté religieuse, leur parcours ne se fit pas sans embûche. Cet exode constitue le cadre de l’oeuvre monumentale de Vilhelm MobergLa saga des émigrants, publiée après la Seconde Guerre Mondiale, et disponible en poche aux éditions Livre de Poche. Durant 5 tomes et environ 2300 pages, nous vous invitons à suivre les pas de la famille Nilsson, originaire du Sud-Est de la Suède, qui va s’installer dans le Minnesota. La saga des émigrants est une oeuvre majeure pour les Suédois, qui l’ont élu à cet égard en 1998 meilleur roman du siècle. Alors, en route pour cette épopée !

Lire la suite