Patrick Süskind – La contrebasse

Après Mahler, Wagner ou Liszt, de célèbres compositeurs, tournons-nous aujourd’hui vers ceux qui servent d’intermédiaire entre le compositeur et le public, les musiciens. Parmi tous les membres d’un orchestre symphonique, Patrick Süskind a donné la parole à un contrebassiste et le laisse tenir un monologue sur quelques 90 pages. Ce plaisir de lecture, intitulé La contrebasse, est certainement légèrement dans l’ombre d’un autre titre bien plus connu de l’auteur, Le parfum. J’espère pouvoir réparer cette erreur aujourd’hui en participant au Printemps des artistes de La bouche à oreilles.

Posez la question à n’importe qui. N’importe quel musicien vous le dira : un orchestre peut toujours se passer de son chef, mais jamais de la contrebasse.

Lire la suite

Robert Seethaler – Le dernier mouvement

Malgré les retours enthousiastes des lectrices et lecteurs de Robert Seethaler, je ne me penche que maintenant sur l’œuvre de cet auteur autrichien. Ayant gagné en notoriété en France grâce à son roman Le tabac Tresniek, Robert Seethaler est un écrivain et scénariste qui a déjà sept publications à son actif et, je n’en doute pas (ou je l’espère), d’autres vont s’y ajouter. Je le découvre avec Le dernier mouvement que j’ai choisi pour ma participation au Printemps des artistes, organisé par La bouche à oreilles.

Il pensait à la musique. Dans l’obscurité, il sentait sa présence et son souffle, pareils à ceux d’un être vivant dont le corps sans pesanteur se serait déployé lentement dans la pièce, pour finir par l’envahir toute.

Lire la suite

Monika Peetz – En route pour Compostelle

Si vous avez besoin d’un peu d’humour, j’aurais peut-être une suggestion de lecture pour vous. Dans le roman En route pour Compostelle, l’écrivaine et scénariste allemande Monika Peetz réunit 5 femmes aux caractères très différents et les envoie faire un pèlerinage. Avec des situations comiques et quelques secrets qui risquent de voir le jour, le lecteur embarque dans une lecture plaisante.

Lire la suite

Cedric Lalaury – Il est toujours minuit quelque part

Lalaury

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du livre Il est toujours minuit quelque part signé Cedric Lalaury. J’ai choisi ce policier suite à la recommandation de la presse littéraire, mais également à cause du milieu universitaire dans lequel l’histoire se déroule et que je trouve toujours assez attirant. Bien que l’auteur soit français, il n’a pas choisi la Sorbonne, mais une université américaine pour y placer son personnage principal, Bill Herrington. On voit dès le début que cela ne va pas très bien pour professeur Herrington, bien au contraire, il commence à avoir de réels ennuis…

Lire la suite

Les feuilles allemandes 2021 – le bilan

De cette année, il ne nous reste que 3 semaines, mais je vous propose de faire une petite pause, de mettre de côté vos listes – celles des courses, d’envies, d’invités ou de résolutions – … et de vous pencher sur une autre liste, rétrospective, qui regroupe toutes nos lectures effectuées dans le cadre de notre mois thématique « Les feuilles allemandes ». Préparez-vous une petite tisane ou un verre de champagne, on en a pour un moment ! Et oui, parce que le mois de novembre a été particulièrement riche !

Lire la suite

Autour du handicap – idées de lecture

« Vous n’avez pas besoin d’être handicapé pour être différent,

car nous sommes tous différents »

(Daniel Tammet)

Récemment, je vous ai proposé de nous réunir autour des livres traitant la problématique du handicap ou dont le personnage (principal) est handicapé. Sachant, grâce à notre expérience avec les Feuilles allemandes et Le mois de l’Europe de l’Est, que c’est bien plus sympathique d’organiser les lectures thématiques à plusieurs, nous avons invité Ingrid du blog Book’ing à se joindre à notre équipe. Et elle a dit OUI ! Les choses se sont mises à bouger dès son arrivée. La liste de lecture a pris de l’ampleur, la petite semaine de décembre nous est devenue trop étroite. Nous avons donc décidé d’étaler les lectures sur toute l’année, de décembre 2021 à décembre 2022. Pour participer, il suffit de nous faire parvenir, à nous ou à Ingrid, le lien vers votre billet. Comme d’habitude, le logo créé par Ingrid est à votre disposition. Si vous préférez de la compagnie, nous vous proposons également quelques rendez-vous :

29 janvier – Simone Righetti – Maille à maille (Autour du handicap + Lectures communes autour de l’Holocauste organisées par Patrice et Passage à l’est)

25 juin – Philip Roth – Némésis (Autour du handicap)

26 novembre – Stefan Zweig – La pitié dangereuse (Autour du handicap + Les feuilles allemandes)

Voici la belle liste de titres où vous pouvez piocher des idées, il y en a pour tous les goûts. Comme d’habitude, on ne se laisse pas limiter par les genres. N’hésitez pas à laisser d’autres conseils dans les commentaires, je les ajouterai à la liste avec plaisir.

Lire la suite

Daniel Schreiber – Le Dernier Verre

Récemment, j’ai publié un billet sur un petit roman policier dont l’histoire se déroulait dans une région viticole autrichienne et où un verre de vin n’était jamais loin. Inspirés par cette lecture, certain(e)s parmi vous ont peut-être acheté quelques bouteilles de veltliner. Pour nous remettre dans le droit chemin, je vous propose aujourd’hui une lecture à l’opposé : un essai sur l’alcoolisme intitulé Le dernier verre, écrit (et vécu) par Daniel Schreiber.

Allongé dans la baignoire, je fermerais les yeux en essayant de reconstituer ce que j’ai oublié et d’oublier ce dont je me souviens.

Lire la suite

Christophe Hein – Dès le tout début

Il y a 5 ans, bien avant la création des Feuilles allemandes, je vous ai parlé de Christoph Hein et de son livre Prise de territoire, le portrait d’un réfugié en Allemagne de l’Est. Pour la 3ème édition de notre mois thématique, j’ai choisi un autre titre : Dès le tout début, écrit en 1997 et sorti en français en 2002, qui met en scène un jeune garçon, Daniel, dans les années 50 en RDA.

Lire la suite

Alfred Komarek – Les Larmes de Polt

Pour égayer nos journées automnales, je vous emmène aujourd’hui prendre un verre de veltliner dans une des caves de la région viticole autrichienne. C’est ici qu’Alfred Komarek a planté le décor de ses livres mettant en scène l’inspecteur Polt. Les larmes de Polt, écrit en 1998 et édité dans l’édition Noir sur Blanc en 2002, est le premier de la série.

Lire la suite