Alina Bronsky – La tresse de ma grand-mère

Alina Bronsky est une autrice allemande d’origine russe qui a à son compte une dizaine de livres (dont certains de jeunesse). Trois titres ont été à ce jour traduits en français – vous pouvez d’ailleurs lire la chronique de Luocine sur Le dernier amour de baba Dounia qui a reçu de sa part cinq coquilages ! Sans l’avoir lu, j’ai fait confiance à Luocine et je l’ai offert à une amie qui m’a par la suite confirmé son coup de coeur.

Néanmoins, je vais vous présenter aujourd’hui son dernier roman traduit, intitulé La tresse de ma grand-mère. Au centre de l’histoire, une famille atypique originaire de la Russie, dirigée par une mamie haute en couleur.

Je n’en peux plus de vous. Où est le fleuve le plus proche ?

Lire la suite

Laurine Roux – L’autre moitié du monde

Après quelques livres de langue allemande, je me suis tournée vers une nouveauté française signée par Laurine Roux. L’auteure a déjà trois livres à son actif et son dernier, intitulé L’autre moitié du monde, nous transporte en Espagne des années 30 ce qui annonce d’ores et déjà une histoire mouvementée…

La peur doit changer de camp.

Ce roman a récemment reçu le Prix Orange du Livre 2022, attribué depuis plus de 10 ans à un livre français de la rentrée littéraire d’hiver – vous pouvez d’ailleurs trouver tous les lauréats et finalistes, choisis par un jury composé de lecteurs, des auteurs et des libraires, et présidé par Jean-Christophe Rufin, sur le site lecteurs.com. Et attention, une petite surprise vous attend à la fin de ce billet…

Lire la suite

Bernhard Schlink – Olga

Nul besoin de présenter Bernhard Schlink, écrivain fréquemment chroniqué lors des Feuilles allemandes et auteur du roman phare Le liseur. Au lieu de cela, je voudrais vous présenter Olga, l’héroïne de son dernier roman traduit en français. Olga, telle qu’on la rencontre sur les premières pages de ce livre, est une toute petite fille qui déjà du haut de ses 1 an tient bien sur ses deux jambes et observe le monde qui l’entoure avec une curiosité et intelligence qui la caractériseront tout au long de sa vie.

Lire la suite

Birgit Vanderbeke – Le dîner de moules

Mettez-vous à table, nous allons servir des moules-frites ! C’est Birgit Vanderbeke qui est responsable du menu d’aujourd’hui. Cette écrivaine allemande a passé la première moitié de sa vie en Allemagne pour ensuite s’installer avec sa famille en France où elle est décédée l’année dernière. Elle a écrit de nombreux livres mais seulement quelques-uns ont été traduits en français dont son premier roman, Le dîner de moules. Le lecteur y est invité dans une famille écrasée par un père despotique.

Lire la suite

Monika Helfer – Héritages

Aujourd’hui, notre blog vous emmène encore une fois à la campagne, dans un village reculé du Vorarlberg, dans l’ouest de l’Autriche. Dans une maison à l’écart des autres vivent Josef et Maria Moosbrugger, les personnages principaux du roman Héritages, signé par l’auteure autrichienne Monika Helfer. Comme le titre et la couverture l’indiquent, il y est question d’une famille, de femmes et des fardeaux portés par des générations.

La dernière maison, tout au bout là-haut, était celle de Maria, Josef et leur famille. On les appelait « les Fâcheux ».

Lire la suite

Stefan aus dem Siepen – La corde

Imaginez que vous êtes bien installés avec votre famille dans un petit village assez isolé où vous menez une vie tranquille avec un emploi du temps plutôt prévisible, dicté par les saisons. Un jour, vous vous réveillez et vous trouvez une corde qui sort de terre et mène dans la forêt… Telle est l’idée du départ que Stefan aus dem Siepen, l’auteur allemand, a imaginée pour son roman La corde.

Les blés sont comme le bonheur, avait dit celui-ci. Quand le bonheur devient trop grand, le malheur n’est jamais loin.

Lire la suite

Patrick Süskind – La contrebasse

Après Mahler, Wagner ou Liszt, de célèbres compositeurs, tournons-nous aujourd’hui vers ceux qui servent d’intermédiaire entre le compositeur et le public, les musiciens. Parmi tous les membres d’un orchestre symphonique, Patrick Süskind a donné la parole à un contrebassiste et le laisse tenir un monologue sur quelques 90 pages. Ce plaisir de lecture, intitulé La contrebasse, est certainement légèrement dans l’ombre d’un autre titre bien plus connu de l’auteur, Le parfum. J’espère pouvoir réparer cette erreur aujourd’hui en participant au Printemps des artistes de La bouche à oreilles.

Posez la question à n’importe qui. N’importe quel musicien vous le dira : un orchestre peut toujours se passer de son chef, mais jamais de la contrebasse.

Lire la suite

Robert Seethaler – Le dernier mouvement

Malgré les retours enthousiastes des lectrices et lecteurs de Robert Seethaler, je ne me penche que maintenant sur l’œuvre de cet auteur autrichien. Ayant gagné en notoriété en France grâce à son roman Le tabac Tresniek, Robert Seethaler est un écrivain et scénariste qui a déjà sept publications à son actif et, je n’en doute pas (ou je l’espère), d’autres vont s’y ajouter. Je le découvre avec Le dernier mouvement que j’ai choisi pour ma participation au Printemps des artistes, organisé par La bouche à oreilles.

Il pensait à la musique. Dans l’obscurité, il sentait sa présence et son souffle, pareils à ceux d’un être vivant dont le corps sans pesanteur se serait déployé lentement dans la pièce, pour finir par l’envahir toute.

Lire la suite

Monika Peetz – En route pour Compostelle

Si vous avez besoin d’un peu d’humour, j’aurais peut-être une suggestion de lecture pour vous. Dans le roman En route pour Compostelle, l’écrivaine et scénariste allemande Monika Peetz réunit 5 femmes aux caractères très différents et les envoie faire un pèlerinage. Avec des situations comiques et quelques secrets qui risquent de voir le jour, le lecteur embarque dans une lecture plaisante.

Lire la suite