Vassili Grossman – Vie et destin

C’est un livre monumental que je vous présente aujourd’hui dans le cadre du « Mois de l’Europe de l’Est ». Monumental, Vie et destin de Vassili Grossman l’est à plusieurs titres : tout d’abord en raison de l’histoire du livre lui-même qui nous est arrivé seulement 20 ans après sa rédaction, ensuite par le volume de cette fresque (près de 1.200 pages) se déroulant dans l’Union Soviétique au moment de la bataille de Stalingrad, intégrant moultes personnages et scènes d’action, et bien sûr par le message qui s’en dégage : une critique très forte des régimes totalitaires.

Lire la suite

Robert Bober – Berg et Beck

C’est aujourd’hui ma troisième et dernière participation aux Lectures communes autour de l’Holocauste, organisées avec Passage à l’Est! Après avoir lu Et tu n’es pas revenu de Marceline Loridan-Ivens, qui retrace les souvenirs d’une rescapée de l’holocauste mais surtout l’absence du père, puis le journal d’une jeune fille, Eva Heyman, J’ai vécu si peu, relatant avec tant d’émotions les derniers mois avant sa déportation, je voudrais vous parler aujourd’hui de Berg et Beck, de Robert Bober. Berg et Beck étaient deux élèves amis d’une école parisienne. Soudain, le jeudi 16 février 1942, survient la Rafle du Vélodrome d’Hiver.

Lire la suite

Eva Heyman – J’ai vécu si peu

Dans ce que l’on peut considérer comme « la littérature de l’Holocauste », les journaux intimes occupent une place à part. On pense immédiatement au Journal d’Anne Frank, mais aussi à celui de sa compatriote Etty Hillesum, Une vie bouleversée. J’ai vécu si peu est le journal rédigé par Eva Heyman, une adolescente de 13 ans de la ville d’Oradea en Transylvanie (actuelle Roumanie), entre le 13 février et le 30 mai 1944, avant que la jeune fille ne soit déportée puis gazée à Auschwitz le 17 octobre 1944. Un récit écrit en partie dans l’enceinte du ghetto d’Oradea, où la famille avait été parquée avant sa déportation.

Lire la suite

Ismail Kadaré – Le général de l’armée morte

C’est en lisant récemment une chronique de Passage à l’Est! invitant à lire ou relire Ismail Kadaré, que l’envie m’est venue de découvrir cet auteur majeur de la littérature européenne contemporaine. Dans le cadre d’une lecture commune, c’est Le général de l’armée morte, premier roman de l’auteur, qui me sert donc d’introduction à son oeuvre. Un livre et une écriture qui m’ont beaucoup plu !

Lire la suite

Joseph Roth – La crypte des capucins

Roth (3)

« … tout cela, c’était « mon pays », quelque chose de plus fort qu’une patrie pure et simple, quelque chose de vaste et de divers, mais néanmoins de familier : mon pays ». Ainsi s’exprime François-Ferdinand Trotta dans La crypte des capucins. Ecrit par Joseph Roth en 1938, dans son exil parisien, et un an avant sa mort, ce livre donne la parole au narrateur, qui nous raconte ce que fut sa vie de 1914 à 1938, dans les décombres de l’Autriche-Hongrie.

Lire la suite

Robert Merle – Week-end à Zuydcoote

Il y a 80 ans se déroulait sur le territoire français de terribles batailles opposant les armées françaises et ses alliés au forces allemandes. La bataille de Dunkerque en est en épisode majeur. Dans Week-end à Zuydcoote, Robert Merle nous restitue deux jours passés par des soldats français retranchés dans cette poche à la suite de la défaite franco-britannique.

Lire la suite

Pierre Lemaitre – Au revoir là-haut

DSC_0095Oui, encore un billet sur le livre dont on a tellement entendu parler un peu partout, dans les magazines et émissions littéraires, sur la blogosphère et les réseaux sociaux… J’ai hésité à écrire cette chronique me considérant comme « la dernière à ne pas avoir lu Au-revoir là-haut« , de Pierre Lemaitre. Et puis j’ai vu un autre oiseau rare – Valentyne du blog La jument verte – publier plus tôt cette année son avis sur ce fameux roman. De ce fait, j’ose enfin ajouter encore une chronique positive sur le roman que j’ai lu avec autant de plaisir…

Lire la suite

Schalom Asch – Moscou

Asch_Moscou

Liberté, liberté, qui savait quel visage tu allais prendre !

Moscou est la troisième et dernière partie de la Trilogie Avant le Déluge, écrite dans les années 20 par l’écrivain yiddish Schalom Asch. Après Pétersbourg, qui décrivait la vie bourgeoise des familles Mirkin et Halperine dans la Russie tsariste, Varsovie, qui engageait le fils Mirkin, Zakhari, dans la défense des opprimés, ce troisième tome est entièrement dédié à la Révolution russe. Est-il aussi réussi que les deux précédents ?…

Lire la suite

Louise Erdrich – La chorale des maîtres bouchers

ErdrichSoldat allemand rentrant chez lui après la fin de la Première Guerre Mondiale, Felix Waldvogel épouse la veuve d’un de ses camarades tombés au combat, et se décide d’émigrer vers les Etats-Unis. C’est l’histoire de la famille Waldvogel et du petit village dans lequel ils s’établissent (Argus dans le Dakota du Nord), que nous raconte Louise Erdrich dans La chorale des maîtres bouchers.

Lire la suite

Lydia Tchoukovskaïa – La plongée

Tchoukovskaïa (2)1949. Nina Sergueïevna est une traductrice qui se voit accorder un mois de repos à la campagne. Les années de guerre et la cohabitation dans un appartement communautaire ont fatigué Nina, mais au lieu de se reposer, celle-ci se fixe un objectif : écrire sur la disparition de son mari pendant les purges staliniennes. Au milieu de la forêt et des résidents de la maison de repos, dans une atmosphère lourde où les arrestations reprennent, « La plongée » dans le passé s’avère bien plus difficile qu’escomptée. Bienvenue dans l’univers de Lydia Tchoukovskaïa.

Lire la suite