Cheryl Strayed – Wild

StrayedA 26 ans, Cheryl Strayed voit sa vie partie à vau-l’eau. Elle n’a toujours pas fait le deuil de sa mère, décédée quatre ans plus tôt et à qui l’unissait un lien fusionnel, elle sort d’un divorce avec un mari pourtant aimant, collectionne les aventures éphémères ou encore découvre les plaisirs de la consommation d’héroïne. Pour se reprendre en main, elle imagine partir seule en randonnée sur le chemin reliant la frontière mexicaine à la frontière canadienne. Elle nous en livre son récit dans Wild.

Lire la suite

Oleg Ermakov – Le cantique du Toungouse

ErmakovEn cette période de confinement, je voulais vous proposer, pour clore cette édition du Mois de l’Europe de l’Est 2020 (non, ne pleurez pas…), une échappée vers les grands espaces. La cantique du Toungouse d’Oleg Ermakov nous emmène en effet près du lac Baïkal en Sibérie, où un homme, Mischka Maltchakitov, tente d’échapper à ses poursuivants dans la forêt. Course poursuite mais aussi voyage à travers l’histoire du jeune homme, représentant d’un peuple, les Evenks.

Lire la suite

Vassili Peskov – Ermites dans la taïga

PeskovNous inaugurons aujourd’hui le mois de l’Europe de l’Est 2020, consacré à la littérature d’Europe Centrale et Orientale, par un véritable cadeau pour nos lectrices et lecteurs ! Vassili Peskov nous fait découvrir dans Ermites dans la taïga l’incroyable épopée d’une famille russe, les Lykov. « Le fond de l’histoire était que dans les montagnes du Khakaze, sur le versant nord, impénétrable, du Saïan ocidental, des géologues avaient découvert des hommes qui vivaient depuis plus de quarante ans totalement coupés du monde. » Comment en sont-ils venus à vivre ainsi ? En quoi consistait leur vie ? Comment se nourrissaient-ils ? Autant de questions auxquelles le livre de Peskov nous donne des réponses.

Lire la suite

Marcel Pagnol – La gloire de mon père

Pagnol.JPG

Je vais vous parler aujourd’hui d’un livre et d’un auteur qu’on ne présente plus, tant il fait partie de notre patrimoine et a accompagné nombre d’entre nous à l’école : La gloire de mon père, de Marcel Pagnol. Premier tome des Souvenirs d’enfance de l’écrivain, dramaturge et cinéaste, se concentrant sur la période où celui- ci a 8 ans, il nous fait revivre avec délectation l’emménagement de la famille dans ce qui deviendra sa résidence de vacances, ainsi qu’une partie de chasse mémorable !

Lire la suite

Santiago Beruete – La sagesse des jardins

BerueteL’arrivée du printemps nous invite à reprendre le chemin des jardins et c’est justement la proposition que je souhaiterais vous faire aujourd’hui en chroniquant La sagesse des jardins de Santiago Beruete, poète et amoureux du jardin. Arpentant l’histoire des jardins depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours, il nous montre à quel point le jardin n’est pas seulement une création artistique hors du temps, mais qu’il est un témoin de son époque !

Lire la suite

Sylvain Darnil et Mathieu Le Roux – 80 hommes pour changer le monde

Darnil_2Aller à la rencontre de femmes et d’hommes qui ont décidé, par leur action, de rendre notre planète plus durable, voilà le pari que se sont lancés les deux auteurs du livre 80 Hommes pour changer le monde, Sylvain Darnil et Mathieu Le Roux. Un livre inspirant qui se base sur des témoignages venus du monde entier, dans des domaines aussi variés que la production d’énergie, l’agriculture, le tourisme mais aussi l’éducation, la santé…

Lire la suite

Angela Huth – Amour et désolation

HuthL’Angleterre rurale des années 90 sert de toile de fond au roman d’Angela Huth, Amour et désolation. L’amour est représenté par George et Lily dont on suit la relation qui semble tout d’abord improbable. La désolation, quant à elle, est incarnée par les scandales sanitaires, au premier rang desquels la « maladie de la vache folle ». Une époque noire pour l’agriculture anglaise que l’auteure a le mérite de dépeindre avec beaucoup d’acuité.  Lire la suite

Ernst Wiechert – Les Enfants Jéromine

WiechertPrusse-Orientale. Début du XXème siècle. Dans un petit village de l’Empire allemand, dont le nom « Sowirog »  signifie en slave « Le coin aux chouettes », les saisons se succèdent, marquées par le travail et la religion. Des sept enfants Jéromine, Jons Ehrenreich part en ville pour étudier la médecine, dans le but de revenir servir les siens dans son village. Le roman Les Enfants Jéromine est considéré comme le chef d’oeuvre d’Ernst Wiechert et relate la vie du village et l’éducation du jeune Jons dans le contexte de la première moitié du XXème siècle.  Lire la suite