Mikhaïl Boulgakov – Le roman de monsieur de Molière

Nous célébrons cette année les 400 ans de la naissance de Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, comédien et auteur qui reste toujours aussi populaire dans notre pays, au point de caractériser notre langue maternelle (« langue de Molière »), mais aussi à l’étranger. Preuve en est la biographie que lui a consacré Mikhaïl Boulgakov, Le roman de Monsieur de Molière, écrit en 1933 mais non publié de son vivant. Les trois coups sont frappés, levons le rideau sur cette vie si riche !

Lire la suite

Vassili Grossman – Vie et destin

C’est un livre monumental que je vous présente aujourd’hui dans le cadre du « Mois de l’Europe de l’Est ». Monumental, Vie et destin de Vassili Grossman l’est à plusieurs titres : tout d’abord en raison de l’histoire du livre lui-même qui nous est arrivé seulement 20 ans après sa rédaction, ensuite par le volume de cette fresque (près de 1.200 pages) se déroulant dans l’Union Soviétique au moment de la bataille de Stalingrad, intégrant moultes personnages et scènes d’action, et bien sûr par le message qui s’en dégage : une critique très forte des régimes totalitaires.

Lire la suite

Jack London – L’Appel de la forêt

Il y a déjà quelques mois, Ma librairie lançait un challenge Jack London dont le principe est simple : lire des livres de cet auteur de mars 2020 à mars 2021, et laisser un lien sur son blog. Je m’étais promis d’y participer mais ce n’est qu’aujourd’hui que je publie le premier billet de participation : un véritable classique, le premier grand succès de Jack London, publié en 1903, alors qu’il n’avait que 27 ans : L’Appel de la forêt.

Lire la suite

Theodor Fontane – Le Stechlin

Ecrivain allemand du XIXème siècle, Theodor Fontane est considéré comme un des auteurs majeurs de l’Empire allemand. Ne connaissant absolument pas l’auteur et sa prose, je vous propose donc de vous le faire découvrir aujourd’hui par l’intermédiaire de son dernier roman, Le Stechlin, classé par l’hebdomaire allemand Die Zeit dans les 100 meilleurs romans de tous les temps.

Lire la suite

Boris Pasternak – Le docteur Jivago

Le docteur Jivago est une œuvre qu’on ne présente plus. Il valut à son auteur, Boris Pasternak, le prix Nobel de Littérature en 1958, et au-delà du livre, c’est le film éponyme, avec Omar Sharif et Julie Christie (et sa célèbre musique de la « chanson de Lara ») qui est resté dans la mémoire collective.

Lire la suite

Henryk Sienkiewicz – Quo vadis ?

Sienkiewicz (2)

« Tu devrais lire Quo Vadis ?, je suis sûre que ça te plairait ! ». Combien de fois n’ai-je entendu cette réflexion de la part de mon épouse. Le livre, offert déjà il y a quelques années, gisait dans des piles inexplorées de la bibliothèque et à la faveur du Mois de l’Europe de l’Est 2020 et du défi lancé par Madame lit, je me décidai donc à l’exhumer… pour mon plus grand plaisir ! Oeuvre majeure de l’écrivain polonais Henryk Sienkiewicz, Quo vadis ? nous emmène dans la Rome de Néron. Un régal pour tous, amateurs d’histoire ou non.

Lire la suite

Emile Zola – La Terre

Zola (2).JPGC’est à l’occasion d’une lecture commune avec ValentyneClaudialucia et Ingannmic que je me suis replongé avec délectation dans l’œuvre d’Emile Zola, à travers La Débâcle, l’avant dernier titre de la série des Rougon-Macquart, qui met en scène la guerre de 70 et la défaite française. L’un des personnages était Jean Macquart, un soldat français. C’est ce même Jean que l’on retrouve dans La Terre. « Je voudrais faire pour le paysan avec La Terre ce que j’ai fait pour l’ouvrier avec Germinal », disait à son sujet Zola. Plongeons-nous donc dans les paysages de Beauce et allons à la rencontre de la famille Fouan…

Cette chronique est écrite à nouveau dans le cadre d’une lecture commune avec Madame lit, que je remercie vivement de m’accompagner. N’oubliez pas d’aller lire son avis !

Lire la suite

Maurice Barrès – La colline inspirée

barresDésigné en 1950 comme l’un des 12 lauréats du « grand prix des Meilleurs romans du demi-siècle », La colline inspirée de Maurice Barrès est tombé de nos jours dans l’oubli, en témoigne l’impossibilité de trouver une édition neuve. Cela est bien dommage. Qualifié de « bouleversant » par Marguerite Yourcenar, le roman s’inspire de l’histoire réelle de trois religieux, les frères Baillard, qui se sont évertués à mettre en valeur la colline de Sion-Vaudémont, en Lorraine, avant d’être excommuniés de l’Eglise. C’est surtout un roman très poétique, où transparaît l’amour de Barrès pour la Lorraine mais aussi son attachement au christianisme.

Une volonté a marqué ici la terre ; un cachet s’est enfoncé dans la cire.

Lire la suite