Alex Capus – Léon et Louise

Ma première contribution aux Feuilles allemandes sera à mi-chemin entre la France et la Suisse. L’auteur, Alex Capus est un écrivain suisse de langue allemande qui a souhaité retravailler l’histoire de son grand-père français. De ce souhait est né le roman Léon et Louise qui, à part le côté familial, brosse un portrait de la France du XXème siècle.

Alex Capus, bien que né à Paris, vit dès l’âge de 6 ans en Suisse. Journaliste et romancier, il a à son actif de nombreux livres dont au moins 5 ont été traduits en français comme par exemple un récit sur la vie de l’écrivain Robert Louis Stevensson (Voyageur sous les étoiles), un roman historique qui entremêle le destin de 3 personnages réels (Émile Gilliéron, Laura d’Oriano et Félix Bloch), une histoire vraie sur des braqueurs de banque dans les années 30, ou alors un livre regroupant dix portraits d’industriels suisses tels que Rudolf Lindt ou Carl Franz Bally.

Vous pouvez donc constater qu’Alex Capus aime s’inspirer de la Grande Histoire ou de personnages qui ont réellement existé. Dans Léon et Louise, il fait revivre son grand-père. Il laisse d’abord toute la famille se réunir à la triste occasion des obsèques de ce dernier. Nous sommes à Paris dans le milieu des années 80, dans la cathédrale Notre-Dame (dernière plaisanterie de leur papi non croyant), accompagnés par plusieurs générations de cette famille. Le moment est perturbé par l’arrivée d’une dame énergique qui donne le dernier baiser au grand-père et s’en va. Était-ce Louise ?

De là, Alex Capus remonte le temps jusqu’à 1918, l’année ou Léon quitte le nid familial de Cherbourg à l’âge de 17 ans et monte sur son vélo pour aller à Saint-Luc-sur-Marne où il devrait être utile à la patrie grâce à ses connaissances du code morse. Ici, son chemin croisera celui de Louise.

Avec Léon, le lecteur parcourt petit à petit une bonne partie du XXème siècle et en apprend sur la vie de tous les jours. Ce n’est pas une histoire sur des gens réalisant « de grands actes héroïques », mais de gens ordinaires, en chair et en os. On voit le désir de l’auteur de faire un portrait honnête, il ne cède pas à la tentation d’en rajouter, d’enjoliver. Evidemment, comme on n’est pas dans un cinéma hollywoodien, on pourrait peut-être lui reprocher un léger manque d’émotion ou de passion (le lecteur ne sanglote pas et n’a pas l’estomac noué), mais j’ai personnellement apprécié le côté très naturel et sincère, ainsi que les petits traits d’humour.

acheter chez votre libraire

X empruntez-le dans votre bibliothèque

lire autre chose

Léon et Louise, d’Alex Capus, traduit de l’allemand par Emanuel Güntzburger. Actes Sud, 2014, 320p.

Lu en VO: Léon und Louise, dtv, 2012, 320p.

Ce livre a été lu dans le cadre des Feuilles allemandes, consacrées à la littérature de langue allemande.

16 réflexions sur “Alex Capus – Léon et Louise

  1. frconstant 6 novembre 2021 / 12:09

    Je l’ai chroniqué il y a des années. Il m’avait été prêté par une amie suisse. Très agréable à lire. La chronique ici rend très bien l’atmosphère de ce livre.

    Aimé par 2 personnes

    • Eva 6 novembre 2021 / 18:13

      Merci François. Agréable à lire – c’est exactement ça !

      J'aime

    • Eva 6 novembre 2021 / 18:17

      Son compatriote Joël Dicker est plus connu en France, néanmoins il a eu beaucoup de succès avec Léon et Louise chez les lecteurs français. Je pense que le titre est même épuisé.

      J'aime

  2. Livr'escapades 6 novembre 2021 / 14:09

    Merci d’avoir ouvert le bal pour la Suisse!
    Je trouve personnellement que les romans historiques sur les gens ordinaires sont les meilleurs… Une pépite dans le genre: Seuls dans Berlin de Hans Fallada. Je sais que Patrice l’a lu mais ne me souviens plus si toi aussi.
    Je vais aller regarder de plus près le roman historique que tu mentionnes.

    Aimé par 2 personnes

  3. Eve-Yeshé 6 novembre 2021 / 15:28

    Je ne le connais pas non plus donc je note!
    « Seuls dans Berlin » m’attend déjà dans ma PAL 🙂

    Aimé par 2 personnes

  4. La Barmaid aux Lettres 7 novembre 2021 / 07:46

    Une jolie lecture j’ai l’impression, mais qui a l’air de manquer de la petite étincelle. Vu la taille de ma liste à lire, je m’abstiens pour celui ci !

    Aimé par 1 personne

    • Eva 7 novembre 2021 / 19:09

      Je ne pense pas que ce soit un livre idéal pour toi , donc je suis d’accord avec toi 🙂

      Aimé par 1 personne

  5. PatiVore 7 novembre 2021 / 17:32

    Les feuilles allemandes ont commencé !!! Je suis un peu déconnectée avec le déménagement et le fait de ne pas avoir eu l’ordi entre le 18 octobre et le 6 novembre !!! Je vais m’inscrire 🙂 Quant à ce roman, je ne le connais pas mais pourquoi pas 😉 En tout cas, bon challenge et bonnes lectures aux participants 🙂

    Aimé par 2 personnes

  6. luocine 8 novembre 2021 / 12:27

    je sais tout de suite à qui offrir ce livre. J’ai une soeur qui aime beaucoup ce genre de livres, comme moi elle préfère les vies ordinaires que celle des « grands » de ce monde .

    Aimé par 1 personne

    • Eva 11 novembre 2021 / 10:12

      C’est pareil pour moi 🙂
      En poche, il est malheureusement indisponible, au moins chez mon libraire.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.