Alina Bronsky – La tresse de ma grand-mère

Alina Bronsky est une autrice allemande d’origine russe qui a à son compte une dizaine de livres (dont certains de jeunesse). Trois titres ont été à ce jour traduits en français – vous pouvez d’ailleurs lire la chronique de Luocine sur Le dernier amour de baba Dounia qui a reçu de sa part cinq coquilages ! Sans l’avoir lu, j’ai fait confiance à Luocine et je l’ai offert à une amie qui m’a par la suite confirmé son coup de coeur.

Néanmoins, je vais vous présenter aujourd’hui son dernier roman traduit, intitulé La tresse de ma grand-mère. Au centre de l’histoire, une famille atypique originaire de la Russie, dirigée par une mamie haute en couleur.

Je n’en peux plus de vous. Où est le fleuve le plus proche ?

Lire la suite

Paul Auster – Moon Palace

Chroniquer Moon Palace de l’auteur américain Paul Auster ne se résume pas seulement pour moi à rendre compte d’une lecture qui m’a beaucoup plu. C’est également une occasion supplémentaire de penser à notre ami Goran auquel est dédiée cette lecture commune proposée par Marie-Anne du blog La bouche à oreilles. Un livre que Goran, malgré l’absence de chronique sur son blog, avait dû beaucoup apprécier lui-même car il avait classé son roman dans son TOP 100.

Lire la suite

Russel Banks – De beaux lendemains

Sam Dent est une petite bourgade située dans le nord de l’Etat de New York, sans histoire, pourrait-on dire, jusqu’à ce qu’elle soit endeuillée par un accident de bus coûtant la vie à de nombreux enfants du coin. Dans De beaux lendemains, Russel Banks donne la parole à plusieurs protagonistes dont la vie va changer radicalement après ce triste événement.

Lire la suite

Emile Zola – Le Ventre de Paris

Après avoir lu et dévoré La Débâcle et relu La Terre, je continue ma redécouverte de l’œuvre majeure d’Emile Zola que sont les Rougon Macquart. Je reste toujours ébahi par le fait que les 20 tomes furent rédigés dans un espace de temps aussi court, de 1870 à 1893. Le Ventre de Paris est le 3ème tome, et prend pour cadre les Halles de Baltard, construites à partir de 1854 dans le centre de la capitale.

Lire la suite

Magdaléna Platzová – Le saut d’Aaron

Ce n’est pas tous les jours que paraît une nouvelle traduction en français de littérature tchèque. Le saut d’Aaron, publié en tchèque en 2006, en fait partie ; il est l’oeuvre de l’auteure tchèque Magdaléna Platzová, qui est la fille d’Eda Kriseová, écrivaine et ancienne conseillère de Vaclav Havel, dont elle avait rédigé la première biographie après la Révolution de Velours.

Lire la suite

Laurine Roux – L’autre moitié du monde

Après quelques livres de langue allemande, je me suis tournée vers une nouveauté française signée par Laurine Roux. L’auteure a déjà trois livres à son actif et son dernier, intitulé L’autre moitié du monde, nous transporte en Espagne des années 30 ce qui annonce d’ores et déjà une histoire mouvementée…

La peur doit changer de camp.

Ce roman a récemment reçu le Prix Orange du Livre 2022, attribué depuis plus de 10 ans à un livre français de la rentrée littéraire d’hiver – vous pouvez d’ailleurs trouver tous les lauréats et finalistes, choisis par un jury composé de lecteurs, des auteurs et des libraires, et présidé par Jean-Christophe Rufin, sur le site lecteurs.com. Et attention, une petite surprise vous attend à la fin de ce billet…

Lire la suite

Bernhard Schlink – Olga

Nul besoin de présenter Bernhard Schlink, écrivain fréquemment chroniqué lors des Feuilles allemandes et auteur du roman phare Le liseur. Au lieu de cela, je voudrais vous présenter Olga, l’héroïne de son dernier roman traduit en français. Olga, telle qu’on la rencontre sur les premières pages de ce livre, est une toute petite fille qui déjà du haut de ses 1 an tient bien sur ses deux jambes et observe le monde qui l’entoure avec une curiosité et intelligence qui la caractériseront tout au long de sa vie.

Lire la suite

Hermann Hesse – Peter Camenzind

Ecrivain né en Allemagne puis naturalisé suisse en 1923, Hermann Hesse reçut le Prix Nobel de littérature en 1946, un an après que le régime nazi, auquel il s’était toujours opposé et qui bannissait ses livres, ne fut renversé. Père d’une oeuvre abondante, l’auteur est connu pour des livres comme Le loup des steppes, Narcisse et Goldmund ou encore Siddhartha. Je vous propose aujourd’hui de découvrir Peter Camenzind, le premier roman de Hesse, sorti en 1904, et qui lui valut une grande notoriété.

Lire la suite