Lola Lafon – Quand tu écouteras cette chanson

Un soir d’août 2021, Lola Lafon pousse la porte d’un immeuble de la capitale néérlandaise qui, dans une toute autre vie, aurait pu être un immeuble quelconque, mais qui est devenu malgré lui un lieu de mémoire. Mémoire de la grande Histoire, mémoire d’une nation, d’une famille, d’une jeune fille. Lola Lafon y passera une nuit, puis rédigera Quand tu écouteras cette chanson, un très beau livre paru un an plus tard chez les éditions Stock.

Lire la suite

John Steinbeck – La perle

On ne présente plus John Steinbeck, Prix Nobel de littérature, auteur notamment des Raisins de la colère. Je profite du challenge organisé par Au milieu de livres & Mes pages versicolores, intitulé Les classiques c’est fantastique et consacré en janvier à l’auteur américain pour enfin découvrir La perle, publié en 1947 et qui trouve son inspiration dans un conte mexicain.

Si cette histoire est une parabole, peut-être chacun en tirera-t-il sa propre morale et y découvrira-t-il le sens de sa propre vie. »

Lire la suite

Bohumil Hrabal – Trains étroitement surveillés

J’ai découvert Trains étroitement surveillés grâce à l’adaptation cinématographique qui en a été faite à la fin des années 60 en Tchécoslovaquie. Premier long métrage du cinéaste Jiří Menzel, un des représentants de la Nouvelle Vague tchèque, le film reçut l’Oscar du Meilleur Film Etranger en 1968. Il était donc temps pour moi de découvrir enfin le roman éponyme de Bohumil Hrabal.

Lire la suite

Pierre Lemaitre – Le Grand Monde

Nul besoin d’introduire Pierre Lemaitre, l’écrivain français et auteur du très réussi Au revoir là-haut. C’est la sortie de son nouveau livre cette semaine qui m’a incitée à reprendre enfin la lecture de Le Grand Monde, que j’ai acheté tout juste il y a un an et dont l’histoire nous amène à Beyrouth à la rencontre de la famille Pelletier.

Lire la suite

Hans Magnus Enzensberger – Joséphine et moi

Il y a quelques semaines s’éteignait l’écrivain, poète, essayiste allemand Hans Magnus Enzensberger à l’âge de 93 ans. Cet observateur critique de la société allemande est l’auteur d’une œuvre majeure et abondante. Les lecteurs français connaissent surtout son livre Hammerstein ou l’intransigeance, que j’avais moi-même beaucoup apprécié. Attardons-nous aujourd’hui sur Joséphine et moi, le livre d’une rencontre assez improbable…

Lire la suite

Jean-Louis Fournier – Où on va, papa ?

Prix Femina 2008, Où on va, papa ? est un roman de Jean-Louis Fournier, écrivain, humoriste, réalisateur, connu notamment pour avoir réalisé La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède, présentée par Pierre Desproges. Ce court roman est avant tout un témoignage dédié aux deux garçons de l’auteur, nés handicapés.

J’espère quand même que, mises bout à bout, toutes leurs petites joies, Snoopy, un bain tiède, la caresse d’un chat, un rayon de soleil, un ballon, une promenade à Carrefour, les sourires des autres, les petites voitures, les frites… auront rendu le séjour supportable.

Lire la suite

Martin Walser – Une source vive

Martin Walser est un auteur allemand contemporain né en 1927. Il fait partie des figures majeures de la littérature allemande du XXème, et je me réjouissais donc de commencer l’exploration de son oeuvre avec ce titre Une source vive, paru en allemand en 1998 et traduit en français en 2001. Il s’agit d’un roman basé sur l’enfance de l’auteur, dans une petite ville sur les bords du lac de Constance, Wassenburg.

Lire la suite

Stefan Zweig – La pitié dangereuse

Lecture commune proposée dans le cadre des Feuilles allemandes et Autour du handicap, La pitié dangereuse est le seul roman à proprement parler de Stefan Zweig, lui qui fut l’auteur de 43 récits ou nouvelles. Il fut écrit dans l’exil de l’écrivain, en 1939, mais se déroule à la veille de la Première Guerre Mondiale. Anton Hofmiller était alors jeune officier de cavalerie, et dans ce livre, l’homme plus âgé qu’il est devenu, nous raconte une terrible histoire dont il fut l’un des acteurs principaux.

J’entrevis pour la première fois que le pire en ce monde ne résulta pas toujours de la méchanceté ou de la violence, mais plus souvent de la faiblesse.

Lire la suite

Julia Schoch – Mit der Geschwindigkeit des Sommers

Le roman de l’auteure allemande Julia Schoch, Mit der Geschwindigkeit des Sommers (« À la vitesse de l’été »), m’a attirée par son sujet : voir à quel point la vie a changé après la chute du régime communiste et la réunification des deux Allemagnes. Pas à l’échelle nationale, mais pour des gens ordinaires, dans le cas présent pour une jeune femme. Un portrait touchant et une vision probablement étonnante pour de nombreux lecteurs à l’Ouest.

Lire la suite