Birgit Vanderbeke – Le dîner de moules

Mettez-vous à table, nous allons servir des moules-frites ! C’est Birgit Vanderbeke qui est responsable du menu d’aujourd’hui. Cette écrivaine allemande a passé la première moitié de sa vie en Allemagne pour ensuite s’installer avec sa famille en France où elle est décédée l’année dernière. Elle a écrit de nombreux livres mais seulement quelques-uns ont été traduits en français dont son premier roman, Le dîner de moules. Le lecteur y est invité dans une famille écrasée par un père despotique.

Lire la suite

Stefan aus dem Siepen – La corde

Imaginez que vous êtes bien installés avec votre famille dans un petit village assez isolé où vous menez une vie tranquille avec un emploi du temps plutôt prévisible, dicté par les saisons. Un jour, vous vous réveillez et vous trouvez une corde qui sort de terre et mène dans la forêt… Telle est l’idée du départ que Stefan aus dem Siepen, l’auteur allemand, a imaginée pour son roman La corde.

Les blés sont comme le bonheur, avait dit celui-ci. Quand le bonheur devient trop grand, le malheur n’est jamais loin.

Lire la suite

Günter Grass – D’une Allemagne à l’autre

C’est la première fois qu’il m’est donné de lire et de chroniquer un livre de Günter Grass, auteur majeur (et controversé) de la littérature allemande du XXème siècle. D’une Allemagne à l’autre n’est sûrement pas le titre le plus emblématique de l’écrivain, car c’est un journal qu’il a tenu durant l’année 90, une année charnière de l’Histoire allemande, mais il est intéressant à de nombreux titres…

Lire la suite

Natalie Amiri – Afghanistan

Les actualités de ces derniers jours ont de nouveau mis l’Afghanistan sous le feu des projecteurs, les Talibans ayant décidé d’imposer aux femmes le port de la burqa. Dans son livre Afghanistan – Unbesiegter Verlierer, récemment publié en Allemagne, la journaliste germano-iranienne Natalie Amiri revient sur la situation du pays, le sort fait aux femmes, les Talibans, dans un essai marqué par une grande clarté et une forte empathie envers celles et ceux dont elle a recueilli le témoignage.

Lire la suite

Patrick Süskind – La contrebasse

Après Mahler, Wagner ou Liszt, de célèbres compositeurs, tournons-nous aujourd’hui vers ceux qui servent d’intermédiaire entre le compositeur et le public, les musiciens. Parmi tous les membres d’un orchestre symphonique, Patrick Süskind a donné la parole à un contrebassiste et le laisse tenir un monologue sur quelques 90 pages. Ce plaisir de lecture, intitulé La contrebasse, est certainement légèrement dans l’ombre d’un autre titre bien plus connu de l’auteur, Le parfum. J’espère pouvoir réparer cette erreur aujourd’hui en participant au Printemps des artistes de La bouche à oreilles.

Posez la question à n’importe qui. N’importe quel musicien vous le dira : un orchestre peut toujours se passer de son chef, mais jamais de la contrebasse.

Lire la suite

Monika Peetz – En route pour Compostelle

Si vous avez besoin d’un peu d’humour, j’aurais peut-être une suggestion de lecture pour vous. Dans le roman En route pour Compostelle, l’écrivaine et scénariste allemande Monika Peetz réunit 5 femmes aux caractères très différents et les envoie faire un pèlerinage. Avec des situations comiques et quelques secrets qui risquent de voir le jour, le lecteur embarque dans une lecture plaisante.

Lire la suite

Daniel Schreiber – Le Dernier Verre

Récemment, j’ai publié un billet sur un petit roman policier dont l’histoire se déroulait dans une région viticole autrichienne et où un verre de vin n’était jamais loin. Inspirés par cette lecture, certain(e)s parmi vous ont peut-être acheté quelques bouteilles de veltliner. Pour nous remettre dans le droit chemin, je vous propose aujourd’hui une lecture à l’opposé : un essai sur l’alcoolisme intitulé Le dernier verre, écrit (et vécu) par Daniel Schreiber.

Allongé dans la baignoire, je fermerais les yeux en essayant de reconstituer ce que j’ai oublié et d’oublier ce dont je me souviens.

Lire la suite

Norbert Scheuer – Les abeilles d’hiver

Pour être tout à fait franc avec vous, j’étais jusqu’à présent quelque peu déçu de mes lectures pour les Feuilles Allemandes. Après une bonne entrée en manière grâce à Mechtild Borrmann, de plus grandes réserves sur Le sauteur de mur de Peter Schneider, je finissais par abandonner en cours de route Le bois de Klara… Fort heureusement se dressait sur mon chemin le roman de Norbert Scheuer, Les abeilles d’hiver !

Lire la suite

Christophe Hein – Dès le tout début

Il y a 5 ans, bien avant la création des Feuilles allemandes, je vous ai parlé de Christoph Hein et de son livre Prise de territoire, le portrait d’un réfugié en Allemagne de l’Est. Pour la 3ème édition de notre mois thématique, j’ai choisi un autre titre : Dès le tout début, écrit en 1997 et sorti en français en 2002, qui met en scène un jeune garçon, Daniel, dans les années 50 en RDA.

Lire la suite