Frédérique Neau-Dufour – La villa des Genêts d’Or

La villa des Genêts d’Or est le titre du livre de Frédérique Neau-Dufour que je vous présente aujourd’hui. Derrière cette appellation bucolique se cache une villa construite au début du 20ème siècle dans les Vosges alsaciennes. Lieu de villégiature, elle devient dans les années 40 le lieu de résidence et de commandement des responsables de l’unique camp de concentration sur le territoire français, le camp de Natzweiler, plus communément appelé camp du Struthof.

Lire la suite

John Steinbeck – La perle

On ne présente plus John Steinbeck, Prix Nobel de littérature, auteur notamment des Raisins de la colère. Je profite du challenge organisé par Au milieu de livres & Mes pages versicolores, intitulé Les classiques c’est fantastique et consacré en janvier à l’auteur américain pour enfin découvrir La perle, publié en 1947 et qui trouve son inspiration dans un conte mexicain.

Si cette histoire est une parabole, peut-être chacun en tirera-t-il sa propre morale et y découvrira-t-il le sens de sa propre vie. »

Lire la suite

Bohumil Hrabal – Trains étroitement surveillés

J’ai découvert Trains étroitement surveillés grâce à l’adaptation cinématographique qui en a été faite à la fin des années 60 en Tchécoslovaquie. Premier long métrage du cinéaste Jiří Menzel, un des représentants de la Nouvelle Vague tchèque, le film reçut l’Oscar du Meilleur Film Etranger en 1968. Il était donc temps pour moi de découvrir enfin le roman éponyme de Bohumil Hrabal.

Lire la suite

Hans Magnus Enzensberger – Joséphine et moi

Il y a quelques semaines s’éteignait l’écrivain, poète, essayiste allemand Hans Magnus Enzensberger à l’âge de 93 ans. Cet observateur critique de la société allemande est l’auteur d’une œuvre majeure et abondante. Les lecteurs français connaissent surtout son livre Hammerstein ou l’intransigeance, que j’avais moi-même beaucoup apprécié. Attardons-nous aujourd’hui sur Joséphine et moi, le livre d’une rencontre assez improbable…

Lire la suite

Jean-Louis Fournier – Où on va, papa ?

Prix Femina 2008, Où on va, papa ? est un roman de Jean-Louis Fournier, écrivain, humoriste, réalisateur, connu notamment pour avoir réalisé La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède, présentée par Pierre Desproges. Ce court roman est avant tout un témoignage dédié aux deux garçons de l’auteur, nés handicapés.

J’espère quand même que, mises bout à bout, toutes leurs petites joies, Snoopy, un bain tiède, la caresse d’un chat, un rayon de soleil, un ballon, une promenade à Carrefour, les sourires des autres, les petites voitures, les frites… auront rendu le séjour supportable.

Lire la suite

Svetlana Alexievitch – Les cercueils de zinc

En ayant appris que Passage à l’Est et Chez Mark et Marcel organisaient une lecture commune autour de l’écrivaine biélorusse Svetlana Alexievitch, prix Nobel de littérature 2015, j’ai souhaité répondre à l’appel. C’est le quatrième livre de l’autrice que je lis, après La Supplication, La fin de l’homme rouge et Derniers témoins. Fidèle à sa méthode de collecter des témoignages, elle situe cette fois son récit intitulé Les cercueils de zinc à la fin de la guerre qui opposa l’URSS à l’Afghanistan dans les années 80.

La peur est plus humaine que le courage : on a peur, on se prend soi-même en pitié.

Lire la suite