Eve Ruby Lenn – Engelmann

DSC_0361

Je vous présente aujourd’hui encore un livre dont l’histoire se déroule pendant la Seconde Guerre Mondiale en France. Il s’agit du roman Engelmann écrit par Eve Ruby Lenn. On essaie d’y découvrir l’identité d’un sergent amnésique.

En 1942, dans l’un des hôpitaux parisiens, un sergent allemand se réveille du coma. En effet, il faisait partie d’un convoi qui a été pris pour cible et il est miraculeusement le seul survivant. On lui a amputé la jambe et il n’arrive pas à retrouver la mémoire. Il ne se rappelle ni de son nom, ni de sa famille et encore moins de ses activités avant l’accident.

Cela devient un problème pour la Gestapo qui aimerait bien éclaircir l’affaire. Elle ne lutte pas seulement contre les résistants français, mais aussi contre les taupes au sein de sa propre armée. Comme le convoi a transporté des documents secrets d’une grande importance, il est clair que l’attaque n’était pas due au hasard. La Gestapo, avec en tête le Colonel Kieser, met le sergent sous pression : ils ont besoin de renseignements.

Or, le sergent est hanté par les cauchemars et ne se souvient de rien. On suppose qu’il s’appelle Engelmann – selon l’inscription sur une montre qu’on a trouvée sur lui. Engelmann mène des discussions avec son médecin, Philippe Leroy ou alors avec l’infirmière Rose. Les trois ont en effet un point commun : un passé douloureux, des démons qui les hantent.

J’ai trouvé tous les personnages vraiment malheureux. Il règne dans ce roman un réel désespoir, l’oppression d’un pays occupé, parfois la résignation. Avec l’hôpital réquisitionné, Leroy est régulièrement appelé à soigner les Allemands, mais aussi les résistants pour les remettre ensuite dans les mains des Nazis pour d’autres interrogatoires… Autour du sergent flotte un vrai suspense qui laisse cours à notre imagination et nous aide à accepter quelques longueurs : est-il allemand ou français ? est-il loyal ou une taupe ? Quelles étaient ses activités avant l’accident ? La fin n’est pas décevante, elle sauve au contraire quelque part le roman qui perd parfois sa dynamique et qui agace souvent par les dialogues peu naturels.

achetez-le chez votre libraire

X empruntez-le éventuellement dans votre bibliothèque (si vous êtes intéressés par la deuxième guerre mondiale)

X ou alors lisez plutôt autre chose

Engelmann, de Eve Ruby Lenn. Librinova, 2017, 328 pages.

 

 

 

3 réflexions sur “Eve Ruby Lenn – Engelmann

  1. Goran 27 février 2019 / 11:04

    Je vais suivre ton conseil et lire plutôt autre chose…

    J'aime

  2. Passage à l'Est! 27 février 2019 / 18:33

    Dommage, l’idée de départ avait l’air intéressante, un peu « le patient anglais ». J’aime bien votre catégorisation « ou alors lisez plutôt autre chose », polie mais claire!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.