LC pour Goran et autres invitations

Après une petite pause nécessaire, nous revenons vers vous pour fixer notre date de lecture commune en hommage à Goran. Nous aimerions tout d’abord vous remercier pour tous vos messages qui montrent encore une fois à quel point Goran était apprécié de tous.

Nous avons longtemps réfléchi pour trouver une date. Nous n’avons pas voulu la choisir au hasard, nous souhaitions un lien concret. Nous avons tous fait connaissance avec Goran grâce à son blog, c’est pourquoi nous vous proposons le 15 septembre, car c’est à cette date que le blog « Des livres et des films » fête son anniversaire.

Pour rappel, nous allons lire Le petit joueur d’échecs de Yōko Ogawa. Pour celles et ceux qui auraient déjà lu ce titre, n’hésitez pas à vous joindre à nous avec un autre titre de la même auteure. Il y en a même un qui est sorti en poche chez Actes Sud en mai (Les lectures des otages).

Je résume : Le petit joueur d’échecs de Yoko Ogawa, le 15 septembre 2021. N’hésitez pas à en parler autour de vous.

*********************************

J’en profite pour faire le point sur notre programme de la deuxième moitié d’année. Au mois de novembre, je vous invite à participer aux Feuilles allemandes pour mettre la littérature de langue allemande à l’honneur (pour la 3ème année).

*****************************

En lisant un article sur Le mois de la fierté des handicapés qui a lieu au mois de juillet à NY, j’ai aussi vu quelques femmes sur les réseaux sociaux qui ont profité de l’occasion pour conseiller des livres dont le sujet touche le handicap. Je voudrais donc vous proposer de nous réunir la première semaine de décembre (le 3 décembre c’est la Journée internationale des personnes handicapées) et de publier nos lectures (roman, récit, essai … ) qui traitent des sujets suivants : handicap, maladie mentale, maladie de la vieillesse… pour sensibiliser les autres à certaines problématiques, donner plus de visibilité, et accompagner par la pensée les personnes touchées.

Qu’est que vous en pensez ? N’hésitez pas à partager vos idées de lectures dans les commentaires.

Merci.

Une pensée pour Goran…

Des livres et des films

Comme vous toutes et tous, nous partageons l’amour des livres, et ce loisir nous a permis de rencontrer des gens formidables dans la blogosphère. Goran, du blog Des livres et des films, était l’un d’eux. Avec une profonde tristesse, nous venons d’apprendre que Goran nous a quittés récemment.

Cette disparition subite nous bouleverse. Goran, notre compère du Mois de l’Europe de l’Est, avec son style incomparable quand il s’agissait de critiquer un livre ou un film (surtout quand il ne l’aimait pas !), sa capacité de dénicher des titres que peu de monde connaissait, était devenu un ami ; sensible, bienveillant, intelligent, cultivé et plein d’humour. C’est cette image de lui que nous conserverons pour toujours.

Nous pensons bien sûr à sa famille, à ses amis, à tous les blogueurs avec lesquels nous avons échangé dernièrement, qui sont dans une grande peine.

Il y a peu, Goran avait proposé à Eva de faire une lecture commune autour d’un livre japonais – « tout doux, pas tordu », a-t-il promis. Il a choisi Le petit joueur d’échecs de Yōko Ogawa. Aujourd’hui, nous proposons à celles et ceux qui le souhaitent de nous rejoindre pour cette lecture en souvenir de Goran, à une date que l’on peut fixer ensemble.

Goran avait l’habitude de finir ses billets par la phrase « Qu’en pensez-vous ? »…

Cher Goran, nous pensons tout simplement que tu vas beaucoup nous manquer…

À toi, qui préférais des points de suspension aux points d’exclamation… Merci.

Bonne année 2021 !

Chères ami(e)s lecteurs,

Nous voudrions vous souhaiter une très bonne année 2021. Que de belles lectures vous accompagnent tout au long des douze prochains mois !

Merci d’être là, d’échanger avec nous et d’agrandir sans cesse notre pile de livres à lire grâce à vos chroniques.

Voici d’ores et déjà quelques dates à marquer dans nos agendas de lecteurs :

Nous ne doutons pas que d’autres rendez-vous littéraires et lectures communes se préparent, nous allons donc mettre cette liste à jour au fur et à mesure.

Bonne année !

Eva & Patrice

27 janvier – 3 février : lectures communes autour de l’Holocauste

Ce n’est que depuis 2005, soixante ans après la libération du camp d’Auschwitz, que le 27 janvier est la journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste. En commémorant la libération d’un camp, cette journée mémorielle met l’accent sur l’aspect le plus horrifiant de toute la politique nazie de destruction programmée des Juifs d’Europe : le réseau de camps de concentration et d’extermination qui a recouvert l’Europe durant la Seconde Guerre mondiale.

Lire la suite

Bonnes vacances !

Il est temps pour nous de savourer quelques semaines de vacances et c’est la même chose pour notre blogue qui va donc se remettre au repos jusqu’au 23 août ! Nous vous souhaitons également un très bon été, qu’il soit fait de travail ou de repos, et bien sûr de bonnes lectures ! Nous souhaiterions aussi vous rappeler les quelques rendez-vous organisés par notre blog à partir de la rentrée…

Lire la suite

Natalia Kim – Mon quartier

Premier roman de l’écrivaine et journaliste russe Natalia Kim, Mon quartier est le récit autobiographique d’épisodes de vie se passant dans le quartier Avtozavod de Moscou, où l’auteure a passé son enfance. « Presque aucun de mes héros n’est encore de ce monde », nous prévient-elle dans l’introduction, mais au fur et à mesure des pages, ils sont pour le lecteur des plus vivants !

Lire la suite

Bonne année 2020 !

DSC_0408

Chères amies, chers amis blogueurs,

Nous souhaiterions tout d’abord vous remercier pour votre présence sur notre blog, pour vos suggestions de lecture et pour les commentaires que vous laissez sous nos billets (malgré nos retards dans les réponses – chose à laquelle nous aimerions remédier !). Ces moments de partage ont été la raison pour laquelle nous avons créé ce blog et nous en sommes ravis.

Lire la suite

Plus que quelques jours à attendre pour « Le mois de l’Europe de l’Est »

logo-epg

Êtes-vous prêt pour le mois de mars consacré à la littérature de l’Europe centrale et de l’Est ? Celui-ci commence dans quelques jours. Avec Goran, nous avons hâte de découvrir les critiques que vous nous avez concoctées. Pour les nouveaux, celles et ceux qui ne connaissent pas, le principe est simple. Il vous suffit de rédiger la critique d’un livre (roman, essai, poésie, BD, etc.), mais l’auteur doit être originaire d’un des nombreux pays cités plus bas. Ensuite, venez partager votre article chez Goran ou bien chez nous.

Liste des pays acceptés :

– Albanie
– Biélorussie
– Bosnie-Herzégovine
– Bulgarie
– Croatie
– Estonie
– Hongrie
– Lettonie
– Lituanie
– Moldavie
– Monténégro
– Pologne
– République de Macédoine
– République tchèque
– Roumanie
– Russie
– Serbie
– Slovaquie
– Slovénie
– Ukraine

Surtout, n’oubliez pas de prendre du plaisir.

 

Vive le mois de mars.

Eva, Patrice et Goran.

Envie d’une lecture commune ?

DSC_0833A l’approche des vacances d’été et après le vrai plaisir éprouvé à partager la lecture de La Débâcle d’Emile Zola avec ValentyneClaudialucia et Booking, j’aimerais vous proposer quelques titres pour les mois à venir.

Le principe est simple : si un titre vous intéresse dans la liste ci-dessous, vous vous inscrivez en laissant un petit commentaire, lisez le livre et publiez le jour indiqué (le 3ème dimanche de chaque mois), sans oublier de mentionner les articles des autres blogueurs sur le livre. Si vous n’avez pas de blog, vous pouvez également vous joindre à la lecture commune en écrivant vos impressions sur l’ouvrage dans les commentaires figurant sous le billet du livre concerné sur notre blog (mais bien sûr, nous attendons dans ce cas quelques lignes bien étoffées :-)).

Le choix des livres s’est basé sur des titres que nous avions à la maison et que nous souhaitions lire depuis un moment, mais aussi en fonction de deux initiatives de blogueuses que nous souhaitons relayer :

Voici sans plus attendre la liste :

Les enfants Jéromine, d’Ernst Wiechert.

Date du publication du billet : 19 août

Note de l’éditeur : À Sowirog, un village aux frontières orientales de l’Allemagne, entre lac, bois et tourbières, la vie est simple et laborieuse, illuminée par la Bible. Mais, dans ce xxe siècle naissant, c’est vers la guerre, l’esprit de vengeance et la folie du nazisme que s’achemine le monde. Les sept enfants Jéromine auront à le découvrir. L’un d’entre eux, Jons Ehrenreich, futur médecin, épris de savoir et de justice, s’inclinera néanmoins devant la sagesse ancestrale, celle du travail et de l’humilité, face au mystère du destin dans un monde hanté par la mort.
Roman d’éducation dans la grande tradition allemande, cette œuvre, testament spirituel d’Ernst Wiechert, tente de réconcilier l’homme et le monde.

Empreint d’humanisme chrétien, le bouleversant Les Enfants Jéromine est le chef-d’œuvre méconnu de la littérature allemande du xxe siècle, et Ernst Wiechert, le chaînon entre Thomas Mann et Hermann Hesse. Thomas Mahler, Le Point.

Les folles espérances d’Alessandro Mari

Date du publication du billet : 16 septembre

Note de l’éditeur : Années 1830  : l’Italie n’est pas encore une nation. Tandis que les partisans de l’unité luttent du Nord au Sud, quatre personnages sont aux prises avec leur destin et avec l’Histoire  : Colombino l’orphelin, paysan candide, parti à Rome avec son mulet Astolfo demander au pape la bénédiction de son union avec la belle Vittorina  ; Leda, passée malgré elle du couvent à l’espionnage  ; Lisander, cynique au grand cœur, photographe expérimental, courant après la fortune et les beaux yeux d’une prostituée  ; et enfin le jeune Garibaldi, trouvant au Brésil l’inspiration de ses combats futurs pour l’unité italienne, mais aussi l’amour de la voluptueuse Aninha.
Alessandro Mari signe un roman magistral, à l’écriture moderne, puissante et sensuelle, pour lequel il a reçu le prestigieux prix Viareggio.
 
Une fresque ambitieuse qui tient de Dumas et Pynchon.  Fabio Gambaro, Le Monde des livres.

 Le docteur Thorne d’Anthony Trollope

Date du publication du billet : 21 octobre

Note de l’éditeur : Sans dot, de naissance illégitime, la belle et fière Mary ne saurait s’unir à celui qu’elle aime, Frank Gresham, un jeune héritier désargenté. Les Ladies de la famille Gresham manœuvrent en coulisse pour le marier à une femme riche afin de sauver le domaine familial hypothéqué. Seul l’oncle de Mary, le docteur Thorne, connaît le secret de son ascendance et la fortune dont elle pourrait hériter si…

Anthony Trollope (1815-1882) est l’un des romanciers britanniques les plus célèbres et les plus prolifiques de l’époque victorienne. Magistral chroniqueur de son temps, il était admiré pour la finesse de ses satires sociales et le réalisme psychologique de ses personnages, surtout ses héroïnes.

 » Trollope restera l’un des plus sûrs écrivains qui ont aidé le cœur de l’homme à se connaître lui-même.  » Henry James

 Sartoris de William Faulkner

Date du publication du billet : 18 novembre

Note de l’éditeur : Pour pénétrer dans l’univers du vieux Sud qui hante l’œuvre de Faulkner, prix Nobel, la meilleure introduction est sans doute « Sartoris. »
On y trouve le grand thème social de la décadence, après la guerre de Sécession.
Dans une atmosphère lourde de cauchemars, pleine de souvenirs du passé et de mystères jamais élucidés, apparaissent les principaux personnages de la saga faulknérienne et, au premier rang, ces Sartoris, héroïques et fanfarons, dont aucun, de mémoire de vivant, n’est mort de façon naturelle.

 Le sillage de l’oubli de Bruce Machart

Date du publication du billet : 16 décembre

Note de l’éditeur : Texas, 1895. Un propriétaire terrien voit la seule femme qu’il a jamais aimée mourir en mettant au monde leur quatrième fils, Karel. Vaincu par la douleur, l’homme entraîne ses enfants dans une vie austère et brutale. Pour lui, seuls comptent désormais ses chevaux de course, montés par Karel, et les paris qu’il lance contre ses voisins pour gagner toujours plus de terres. Mais l’enjeu est tout autre lorsqu’un propriétaire espagnol lui propose un pari insolite qui engage l’avenir des quatre frères. Karel s’élance alors dans une course décisive, avec pour adversaire une jeune fille qui déjà l’obsède.

« Ce n’est pas une découverte, c’est un choc. Un chef d’oeuvre. » Le Figaro Magazine

J’espère que l’un (ou plusieurs de ces titres) attirera votre attention. Au plaisir d’échanger et de faire de belles découvertes ensemble !

Patrice