Lucie Taïeb – Freshkills

Dans un format assez court (125 pages), Lucie Taïeb, agrégée d’allemand et maître de conférence en littérature comparée à l’Université de Brest, s’attaque à la mémoire d’un lieu, Freshkills, une ancienne décharge à ciel ouvert au sud de New York, reconvertie en parc public de 900 ha.

Elle sera un temps la plus grande décharge à ciel ouvert du monde, visible, dit-on, depuis l’espace, à l’instar de la Grande Muraille de Chine.

Lire la suite

Sylvie Pérenne – Mes nuits sauvages

C’est en furetant dans une librairie de Mulhouse que je suis tombé sur ce livre et son autrice en train de le dédicacer. Sylvie Pérenne relate dans Mes nuits sauvages son parcours qui l’amena à quitter sa maison de 200m² avec vue sur les Vosges pour vivre dans un camion emménagé, un hamac en forêt, avant de réaliser son rêve : habiter dans une « tiny house » de 12m² !

Lire la suite

Günter Grass – D’une Allemagne à l’autre

C’est la première fois qu’il m’est donné de lire et de chroniquer un livre de Günter Grass, auteur majeur (et controversé) de la littérature allemande du XXème siècle. D’une Allemagne à l’autre n’est sûrement pas le titre le plus emblématique de l’écrivain, car c’est un journal qu’il a tenu durant l’année 90, une année charnière de l’Histoire allemande, mais il est intéressant à de nombreux titres…

Lire la suite

Petra Procházková – La guerre russo-tchétchène

Alors que les combats en Ukraine font rage depuis maintenant près de 4 semaines, la référence aux agissements de l’armée russe en Tchétchénie est mise en avant, notamment la guerre totale qui mena à la destruction de Grozny durant la seconde guerre russo-tchétchène. Dans ce contexte, je souhaitais chroniquer aujourd’hui un livre de la journaliste tchèque Petra Procházková, intitulé La guerre russo-tchétchène, paru en 2006 en français.

Lire la suite

Thomas Harding – Hanns et Rudolf

Thomas Harding, écrivain et journaliste britannique, apprend lors du décès de son grand-oncle Hanns Alexander, juif allemand ayant émigré en 1936 en Angleterre, que celui-ci a traqué et arrêté Rudolf Höss, le commandant du camp d’Auschwitz. A partir de documents historiques, d’archives, d’entretiens, il restitue ici le récit de deux vies, celles de Hanns et Rudolf qui vont se croiser à la fin de la guerre.

Lire la suite

Peter Schneider – Le Sauteur de mur

Construit en 1961, Le mur de Berlin a longtemps symbolisé la césure entre les deux Allemagnes, en plus d’être un symbole de la guerre froide marquant l’Europe après la Seconde Guerre Mondiale. Il n’est donc pas étonnant de voir ce « mur » être un des thèmes prédominants dans la vie artistique allemande, aussi bien en musique, peinture, cinéma et littérature. Le sauteur de mur, de Peter Schneider, à mi-chemin entre le roman et l’essai, se déroule dans le Berlin des années 70 et met en scène un écrivain de Berlin-Ouest et ses voyages au-delà du mur…

Lire la suite

Eva Heyman – J’ai vécu si peu

Dans ce que l’on peut considérer comme « la littérature de l’Holocauste », les journaux intimes occupent une place à part. On pense immédiatement au Journal d’Anne Frank, mais aussi à celui de sa compatriote Etty Hillesum, Une vie bouleversée. J’ai vécu si peu est le journal rédigé par Eva Heyman, une adolescente de 13 ans de la ville d’Oradea en Transylvanie (actuelle Roumanie), entre le 13 février et le 30 mai 1944, avant que la jeune fille ne soit déportée puis gazée à Auschwitz le 17 octobre 1944. Un récit écrit en partie dans l’enceinte du ghetto d’Oradea, où la famille avait été parquée avant sa déportation.

Lire la suite

Marceline Loridan-Ivens – Et tu n’es pas revenu

C’est lors d’une émission spéciale de La Grande Librairie, en 2015, dédiée à Marceline Loridan-Ivens, que j’ai découvert son livre Et tu n’es pas revenu, co-écrit avec la journaliste et essayiste Judith Perrignon. « Un livre admirable, un livre fort… Un livre que je voudrais que tout le monde lise », ainsi s’exprimait François Busnel en présentant l’émission. Un titre qui ne pouvait donc pas manquer à notre semaine consacrée aux Lectures communes autour de l’Holocauste.

Tu aurais dû revenir. J’ai toujours pensé qu’il eût mieux valu pour la famille que ce soit toi plutôt que moi.

Lire la suite

Jean-René Van der Plaetsen – La Nostalgie de l’honneur

Van der PlaetsenGrand reporter au Figaro, Jean-René Van der Plaetsen consacre ici un livre à son grand-père, le général Jean Crépin, qui a dès 1940 décidé de suivre le général de Gaulle. Dans La Nostalgie de l’honneur, il nous fait partager le parcours de cette figure tutélaire de la famille, et ce faisant, nous livre des réflexions sur le sens de l’honneur qui guide certains grands hommes. Lire la suite

Svetlana Alexievitch – Derniers témoins

Alexiévitch_2

On ne sort pas indemne d’un livre de Svetlana Alexiévitch. Si j’ai encore en tête certains passages de La supplication, son livre consacré aux victimes de la catastrophe de Tchernobyl, nul doute qu’il en sera de même pour Derniers témoins. Fidèle à sa méthode d’interviews, l’auteure est allée de 1980 à 2004 à la rencontre d’hommes et femmes qui étaient enfants lors de la Seconde Guerre Mondiale sur le front de l’Est. 101 témoignages émouvants, glaçants sur la Grande Guerre patriotique vécus à hauteur d’enfant. Tout simplement bouleversant.

Longtemps, j’ai attendu papa. Toute ma vie…

Lire la suite