Anton Tchékhov – Les groseilliers

Les initiatives sur la blogosphère ne manquant pas, j’ai décidé aujourd’hui de mettre en avant Le mois des nouvelles, initié par USVA. Il s’agit, comme son nom l’indique, d’un mois thématique, se déroulant du 1er au 31 janvier, et dont le but est de partager des lectures de nouvelles. Notre blogueuse ayant tout prévu, elle met même à disposition des participants une liste de suggestions au cas où l’inspiration vous manquerait, ainsi que de très jolis logos. Pour cette première participation, mon choix s’est orienté vers un petit recueil d’Anton Tchékhov, Les groseilliers.

Lire la suite

Florent Marchet – Le monde du vivant

Après avoir chroniqué récemment Nature humaine de Serge Joncour, où le monde rural jouait un rôle de premier plan, je vous invite aujourd’hui à une nouvelle immersion dans la ruralité grâce au premier roman de l’auteur-compositeur Florent Marchet, intitulé Le monde du vivant. Il y dépeint, le temps d’un été, une famille de néo-ruraux ayant repris une ferme non loin d’Orléans.

Lire la suite

Jack London – L’Appel de la forêt

Il y a déjà quelques mois, Ma librairie lançait un challenge Jack London dont le principe est simple : lire des livres de cet auteur de mars 2020 à mars 2021, et laisser un lien sur son blog. Je m’étais promis d’y participer mais ce n’est qu’aujourd’hui que je publie le premier billet de participation : un véritable classique, le premier grand succès de Jack London, publié en 1903, alors qu’il n’avait que 27 ans : L’Appel de la forêt.

Lire la suite

Ismail Kadaré – Le général de l’armée morte

C’est en lisant récemment une chronique de Passage à l’Est! invitant à lire ou relire Ismail Kadaré, que l’envie m’est venue de découvrir cet auteur majeur de la littérature européenne contemporaine. Dans le cadre d’une lecture commune, c’est Le général de l’armée morte, premier roman de l’auteur, qui me sert donc d’introduction à son oeuvre. Un livre et une écriture qui m’ont beaucoup plu !

Lire la suite

Marc Voltenauer – Les protégés de Sainte Kinga

Les mines de Bex sont des mines de sel situées au sud-est du lac Léman, en Suisse. Vous pouvez d’ailleurs les visiter, mais je pense qu’il faut s’armer d’un peu plus de patience qu’à l’ordinaire pour y accéder en ce moment, car Marc Voltenauer, auteur de romans policiers à la popularité grandissante, vient d’y situer l’intrigue de son dernier ouvrage, Les protégés de Sainte Kinga. J’ai même vu qu’une visite thématique était animée sur place par l’auteur lui-même… Si le lieu a l’air d’ordinaire paisible, ce n’est guère le cas dans son livre, puisqu’il sert de cadre à une prise d’otages.

Lire la suite

Le mois de l’Europe de l’Est d’Eva, Patrice et Goran – 2021

logo-epg

Vous doutiez peut-être ? Mais vous n’auriez pas dû, car votre mois de mars thématique préféré revient pour une 4e saison. C’est vrai, c’est une extraordinaire nouvelle ! Comme chaque année, avec votre aide, nous mettons la littérature d’Europe centrale et de l’Est à l’honneur. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, nous rappelons le principe…

Lire la suite

André Malraux – Les chênes qu’on abat

Malraux

Il n’aura échappé à personne que l’année 2020 aura été une année de commémoration autour du Général de Gaulle : 50 ans après sa mort, 80 après le célèbre appel du 18 juin, ou encore 130 ans après sa naissance, il me semblait intéressant à mon tour de lire un livre traitant du grand homme. Certes, si le temps me l’avait permis, je me serais volontiers orienté vers l’ouvrage De Gaulle – Une certaine idée de la France, écrite par l’historien Julian Jackson, qui a fait l’objet de nombreux éloges. Je décidai finalement de découvrir Les chênes qu’on abat, d’André Malraux.

Lire la suite

27 janvier – 3 février : lectures communes autour de l’Holocauste

Ce n’est que depuis 2005, soixante ans après la libération du camp d’Auschwitz, que le 27 janvier est la journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste. En commémorant la libération d’un camp, cette journée mémorielle met l’accent sur l’aspect le plus horrifiant de toute la politique nazie de destruction programmée des Juifs d’Europe : le réseau de camps de concentration et d’extermination qui a recouvert l’Europe durant la Seconde Guerre mondiale.

Lire la suite

Robert Walser – La promenade

La promenade est un thème récurrent de notre mois thématique Les feuilles allemandes. C’est en effet une véritable promenade que nous avons pu faire à travers la littérature de langue allemande, qui nous mena à travers l’Autriche, la Suisse et l’Allemagne. Pour certain(e)s, le pas a été léger, pour d’autres, une canne a été nécessaire ! Soulignons de plus que dans l’un de nos coups de cœur de ce mois, Gloire tardive, d’Arthur Schnitzler, le personnage principal était lui-même l’auteur d’un livre unique, Promenades, à l’origine de toute la trame du récit. Et c’est avec La promenade, de l’écrivain suisse Robert Walser, que l’on clôt ce mois thématique !

Lire la suite

Ricarda Huch – Le dernier été

Après la découverte de l’écrivaine Irmgard Keun dans un précédent billet, je voudrais mettre à l’honneur une auteure allemande majeure : Ricarda Huch. Poétesse, historienne, Ricarda Huch (1864 – 1937) fut considérée par Thomas Mann comme la « première femme d’Allemagne ». A côté d’ouvrages historiques consacrés essentiellement à l’Allemagne, à l’Italie et à des révolutionnaires comme Bakounine, elle fut également l’auteure de romans comme Le dernier été. C’est précisément ce titre que je vous présente aujourd’hui.

Lire la suite