Florent Marchet – Le monde du vivant

Après avoir chroniqué récemment Nature humaine de Serge Joncour, où le monde rural jouait un rôle de premier plan, je vous invite aujourd’hui à une nouvelle immersion dans la ruralité grâce au premier roman de l’auteur-compositeur Florent Marchet, intitulé Le monde du vivant. Il y dépeint, le temps d’un été, une famille de néo-ruraux ayant repris une ferme non loin d’Orléans.

Lire la suite

Ismail Kadaré – Le général de l’armée morte

C’est en lisant récemment une chronique de Passage à l’Est! invitant à lire ou relire Ismail Kadaré, que l’envie m’est venue de découvrir cet auteur majeur de la littérature européenne contemporaine. Dans le cadre d’une lecture commune, c’est Le général de l’armée morte, premier roman de l’auteur, qui me sert donc d’introduction à son oeuvre. Un livre et une écriture qui m’ont beaucoup plu !

Lire la suite

Marc Voltenauer – Les protégés de Sainte Kinga

Les mines de Bex sont des mines de sel situées au sud-est du lac Léman, en Suisse. Vous pouvez d’ailleurs les visiter, mais je pense qu’il faut s’armer d’un peu plus de patience qu’à l’ordinaire pour y accéder en ce moment, car Marc Voltenauer, auteur de romans policiers à la popularité grandissante, vient d’y situer l’intrigue de son dernier ouvrage, Les protégés de Sainte Kinga. J’ai même vu qu’une visite thématique était animée sur place par l’auteur lui-même… Si le lieu a l’air d’ordinaire paisible, ce n’est guère le cas dans son livre, puisqu’il sert de cadre à une prise d’otages.

Lire la suite

André Malraux – Les chênes qu’on abat

Malraux

Il n’aura échappé à personne que l’année 2020 aura été une année de commémoration autour du Général de Gaulle : 50 ans après sa mort, 80 après le célèbre appel du 18 juin, ou encore 130 ans après sa naissance, il me semblait intéressant à mon tour de lire un livre traitant du grand homme. Certes, si le temps me l’avait permis, je me serais volontiers orienté vers l’ouvrage De Gaulle – Une certaine idée de la France, écrite par l’historien Julian Jackson, qui a fait l’objet de nombreux éloges. Je décidai finalement de découvrir Les chênes qu’on abat, d’André Malraux.

Lire la suite

Kiran Millwood Hargrave – Les Graciées

Nous ne présentons que rarement des nouveautés, mais cet hiver on s’est quelque peu « lâché » en rentrant dans une librairie et fait l’acquisition avec plaisir de quelques titres brochés tout fraîchement sortis de l’imprimerie. L’un d’eux est le premier roman de Kiran Millwood Hargrave, Les Graciées, dont je vais vous parler aujourd’hui. Un roman lumineux retraçant une histoire très sombre de notre humanité.

Lire la suite

Robert Walser – La promenade

La promenade est un thème récurrent de notre mois thématique Les feuilles allemandes. C’est en effet une véritable promenade que nous avons pu faire à travers la littérature de langue allemande, qui nous mena à travers l’Autriche, la Suisse et l’Allemagne. Pour certain(e)s, le pas a été léger, pour d’autres, une canne a été nécessaire ! Soulignons de plus que dans l’un de nos coups de cœur de ce mois, Gloire tardive, d’Arthur Schnitzler, le personnage principal était lui-même l’auteur d’un livre unique, Promenades, à l’origine de toute la trame du récit. Et c’est avec La promenade, de l’écrivain suisse Robert Walser, que l’on clôt ce mois thématique !

Lire la suite

Ricarda Huch – Le dernier été

Après la découverte de l’écrivaine Irmgard Keun dans un précédent billet, je voudrais mettre à l’honneur une auteure allemande majeure : Ricarda Huch. Poétesse, historienne, Ricarda Huch (1864 – 1937) fut considérée par Thomas Mann comme la « première femme d’Allemagne ». A côté d’ouvrages historiques consacrés essentiellement à l’Allemagne, à l’Italie et à des révolutionnaires comme Bakounine, elle fut également l’auteure de romans comme Le dernier été. C’est précisément ce titre que je vous présente aujourd’hui.

Lire la suite

Irmgard Keun – Après minuit

Place aujourd’hui à une femme de lettres allemande, Irmgard Keun. Il faut que je m’attarde sur son prénom qui est rare de nos jours et difficile à mémoriser – j’ai regardé ses origines et selon Wikipedia, il s’agit d’un prénom qui figurait parmi les 10 prénoms les plus donnés entre les années 1915 et 1925 en Allemagne.

« Notre » Irmgard Keun est née en 1905 et selon sa biographie que j’ai rapidement parcourue sur Internet, sa vie est liée surtout à la ville de Cologne. Parmi ses œuvres, j’ai finalement choisi Après minuit sorti en 1937 à la période où Keun était exilée en Belgique, puis aux Pays-Bas. Ses livres étaient alors déjà interdits en Allemagne depuis plusieurs années.

Lire la suite

Theodor Fontane – Le Stechlin

Ecrivain allemand du XIXème siècle, Theodor Fontane est considéré comme un des auteurs majeurs de l’Empire allemand. Ne connaissant absolument pas l’auteur et sa prose, je vous propose donc de vous le faire découvrir aujourd’hui par l’intermédiaire de son dernier roman, Le Stechlin, classé par l’hebdomaire allemand Die Zeit dans les 100 meilleurs romans de tous les temps.

Lire la suite

Jean-Luc Bannalec – Un été à Pont-Aven

Les lecteurs allemands sont très friands de policiers – un bon polar ne devait donc pas manquer à notre rendez-vous des Feuilles allemandes. C’est pourquoi j’ai décidé de vous présenter aujourd’hui un des auteurs qui a le plus de succès : Jean-Luc Bannalec. Si le nom vous paraît très français, sachez que sous ce pseudonyme se cache Jörg Bong, chercheur en littérature, écrivain et éditeur allemand connu pour sa série avec le commissaire Dupin. Le pseudonyme de l’auteur devrait être pour vous un indice pour trouver la région française dans laquelle se situent ses enquêtes…

Lire la suite